aximundi
aximundi

Pratiques taoïstes et Reconnexion

 

Stage du 2 au 4 octobre 2020 à AMIENS...

 

 

Le taoïsme, composante essentielle des traditions spirituelles en Chine, est classiquement représentée par les écrits de deux maîtres, Laozi et Zhuang Zhou, qui ont vécu respectivement au VIe et IVe siècle av. J.-C. Tous deux envisagent la spiritualité comme essentielle à la vie afin d’accentuer la longévité en bonne santé et d’espérer une certaine immortalité au-delà de la mort (alchimie taoïste). Pour ce faire, diverses pratiques ont été peu à peu élaborées afin d’entretenir le Jing, l’essence fondamentale de toute vie, et le Qi, l’énergie universelle. Le taoïsme invite à respecter autant que possible les lois universelles décrites par exemple dans le Dao de Jing de Laozi (2004) afin de vivre en harmonie avec notre environnement (physique, humain, cosmique). Le Dao (ou Tao) apparaît en ce sens comme à la fois le chemin à suivre et l’objectif ou la destination de ce chemin, le retour à l’origine de toute chose et au principe créateur de la vie.  Un dicton propre à la pratique Zen invite au respect des lois qui gouvernent l’univers : « Cela dont on peut dévier n’est pas le vrai Tao ». Aussi, suivre les lois du Tao est propice à la guérison et à l’épanouissement de l’être.

 

Le Qigong est une discipline chinoise ancienne qui remonterait à près de cinq mille ans. Cet « art millénaire » (Jian, 2014) est pratiqué à des fins spirituelles mais aussi dans le but de favoriser la santé physique et mentale ou d’améliorer les performances dans le combat, en particulier les arts martiaux chinois. Composé de méthodes très variées, le Qigong a été influencé par la pensée taoïste, confucianiste et bouddhiste pour ne citer qu’eux.

 

Le Qigong pourrait être traduit par travail (Gong) de l’énergie (Qi), témoignant du rôle important de l’énergétique au sein de la Médecine Traditionnelle Chinoise (acupuncture, massage chinois, pharmacopée). Considéré comme un art en soi, son but est de favoriser une circulation optimum de l’énergie (Qi) dans le corps en vue de renforcer la santé du pratiquant. Il vise un travail de régulation sur un plan mental, émotionnel et physiologique. 

 

Le but ultime du Qigong est de trouver l'harmonie. Cela passe par une harmonie avec la Terre (Yin) et le Ciel (Yang). Aussi, nous retrouvons une forte empreinte chamanique au sein des pratiques taoïstes puisque le pratiquant vise à se reconnecter aux forces de la Nature et du Ciel afin de trouver l'équilibre. Il doit en outre suivre le principe du non-agir, wu wei, comme le recommande Laozi : " Il agit par le non-agir, alors il n'y a rien qui ne puisse être mis en ordre".

 

 

 

Suite aux enseignements suivis auprès du Dr Jian au centre Quimetao, j'ai réalisé que les soins proposés par le Dr Peal (soins reconnectifs et Reconnexion) permettaient de nous reconnecter plus directement à la Terre et au Ciel. Conjuguer qigong traditionnel (He Tao) et reconnexion constitue une riche expérience.

 

Aussi, sera proposé sur Amiens un premier stage combinant He tao (Dao de l'harmonie - qigong) et soin reconnectif. Celui-ci se tiendra du 2 au 4 octobre 2020 dans la métropole amiénoise...

 

Pour plus d'informations, merci de me contacter !